Mastication


Il suffit pas d'acheter des produits et de les préparer

Une bonne mastication mécanique, chimique et spirituelle

Broyer les aliments pour les réduire en une bouillie homogène, c. à dire environ 50 mastications par minutes. Pour bien mastiquer prenez le temps de poser la fourchette entre les bouchées. La satiété doit apparaître au bout de 20 minutes.

 

La mastication permet la dégradation des amidons. L'amidon est un glucide. C'est plus précisément un "sucre complexe"/ "lent" composé de chaînes de molécules de D-glucose ( sucre simple) et contenu dans les féculents, pâtes, riz, pommes de terre, céréales, légumineuses, farines et pain. La digestion complète de l'amidon se fait lentement grâce aux enzymes digestives et aboutit au glucose assimilable par nos cellules. L'obtention du goût sucré sera le signal de la déglutition

 

Le temps de mastication permet l'absorption par la langue des oligot-éléments après un temps un temps suffisant d'imprégnation.

 

La mastication permet de prévenir et prépare les organes annexes ainsi que l'estomac sur la nature et la qualité des aliments en bouche.

 

En sentant progressivement la dégradation des aliments par la mastication, cette pratique devient un acte de méditation. C'est le fameux "manger en conscience". Cela dit en passant, vous faite aussi honneur à ce qui on préparé votre repas (peut-être vous même), à ceux qui ont fait pousser ces produits et ceux qui les ont récolté.

À éviter : l'épuisement du système digestif

NB : Mâcher un chewing-gum épuise le système digestif...pour "rien" !

 

Une mastication insuffisante entraîne l'apport de nourriture aux organes : foie, pancréas, l'estomac et le duodénum sans qu'il ai eu l'information et vont, dans l'urgence, sécréter massivement les enzymes nécessaires à la digestion. Ce qui va entraîner une usure de ces organes !

 

L'estomac sera la première victime du surmenage et de l'affaiblissement du sytème digestif. Cela provoque une "hyper-acidité" de celui-ci. On observe des gastrites chroniques des ulcères.

 

Puis l'intestin sera ballonné, les assimilations glucidiques et protéiques compromises et aparraissent des troubles du transit, notamment au niveau de la défécation.

 

Enfin, le foie se durcira et sa capacité de filtre de l'organisme  diminuera donnant une plus grande susceptibilité nerveuse.


Gwendoline Georget, éducatrice de santé

Tel : 06 58 90 93 73  

Email : contact@gwendolinegeorget.fr

Siret : 834 907 750 000 14 

Naturopathe affiliée OMNES n°1971